Huile minérale dans des emballages alimentaires

Office fédéral de la santé publique A l’heure actuelle, des rapports relatifs à des résidus d’huile minérale présents dans certaines denrées alimentaires inquiètent les consommateurs. Ces résidus proviennent notamment d’encres d’imprimerie et d’emballages fabriqués à partir de carton recyclé. Des analyses menées par un laboratoire cantonal ont permis de révéler ce problème. Aujourd’hui, aucune étude toxicologique ne permet d’évaluer le risque de manière correcte. Les personnes se nourrissant de façon variée et équilibrée n’ont pas à s'inquiéter. Les secteurs industriels concernés doivent cependant entreprendre des efforts communs afin d’optimiser la qualité des matériaux d’emballage.

Les dispositions légales sont claires
Le fait que certaines substances présentes dans les emballages pénètrent dans les denrées alimentaires est connu depuis longtemps. L'industrie alimentaire est tenue de respecter des prescriptions sévères, réglées dans l'ordonnance sur les objets et matériaux. Le carton recyclé servant à emballer les denrées alimentaires est ainsi soumis à autorisation. Les encres utilisées pour imprimer les images et les textes figurant sur les emballages obéissent également à des règles très strictes. S'il s'avère que ces prescriptions ne sont pas respectées, les autorités de contrôle (laboratoires cantonaux) doivent retirer du marché les denrées alimentaires concernées.

L'huile minérale présente dans les denrées alimentaires provient de diverses sources
Les résidus d'huile minérale, dont la présence a pu être établie grâce à des méthodes d'analyses plus performantes, proviennent de plusieurs sources possibles. De l'huile minérale peut être détectée dans les denrées alimentaires avant que celles-ci ne soient emballées (facteurs environnementaux). Par ailleurs, du papier journal imprimé est utilisé pour fabriquer le carton recyclé. Or, la plupart des encres d'imprimerie contiennent des huiles minérales qui ne peuvent pas être éliminées complètement lors du processus de recyclage et se retrouvent dans les emballages alimentaires en carton. Le recours au papier non imprimé ou aux fibres vierges, en lieu et place du papier journal utilisé pour fabriquer le papier et le carton destiné au contact avec les denrées alimentaires, permet de diminuer la teneur en huile minérale dans l'emballage. Un transfert d'huile minérale au moment de l'impression des emballages alimentaires ne peut toutefois pas être exclu.

Quels sont les risques sanitaires provoqués par l'huile minérale ?
En mars 2010, l'Institut fédéral allemand pour l'évaluation des risques (BfR) a pris position sur les risques liés à l'huile minérale :

FAQ en allemand

Les études détaillées relatives aux derniers résultats d'analyses ne sont pas encore disponibles.

Des solutions écologiques
Les consommateurs qui se nourrissent de façon variée et équilibrée n'ont rien à craindre. La recherche de solutions écologiques incombe à tous les secteurs industriels concernés (encres d'imprimerie, impression de journaux, collecte de vieux papier, fabrication de papier, fabrication d'emballages, conditionnement des denrées alimentaires). Ces solutions doivent satisfaire aux dispositions légales strictes édictées en vue de protéger la santé des consommateurs.