Possibles valorisations

Chaque année en Suisse plus de 900'000 tonnes de vieux papier sont récupérées et mises en valeur.

Le plus souvent, le vieux papier sera utilisé pour la production de cartons ondulés, de boîtes de carton, de papiers hygièniques et de ménage et pour le papier journal. Pour les papiers à écrire et les papiers d'édition, le vieux papier joue un rôle marginal.

Il y a toujours un moyen de recycler le vieux papier, que ce soit dans le pays ou à l'étranger. Le vieux papier ne doit pas être brûlé car la demande dans le cadre du recyclage est suffisamment importante. Le vieux papier n'est brûlé que lorsqu'il a été jeté aux ordures par les consommateurs. D'après l'enquête de l'OFEV sur la composition des ordures ménagères, nous savons que de 10 à 20 pour cent du papier et du carton sont jetés. Une partie est souillée et ne pourrait pas être utilisée pour le recyclage. De même, les emballages combinés (emballages composites de feuillets en matière plastique et/ou aluminium et carton/papier) ne peuvent pas être mis en valeur.